Chefchaouen

Chefchaouen, la perle bleue du maroc

Chauen, Chefchauen ou Chefchaouen est connue comme la Perle Bleue du Maroc. Il est situé dans le nord-ouest du pays, près de Tétouan et de Tanger, dans les montagnes du Rif. Il est construit dans une vallée et compte environ 40 000 habitants.
À l’instar de Fès, sa population d’origine est constituée d’immigrants al-Andalus, musulmans et juifs. Elle présente donc certaines similitudes avec certaines villes andalouses telles que Frigiliana ou Mojacar, avec ses rues étroites et irrégulières et ses maisons blanchies à la chaux. Beaucoup de ses habitants parlent espagnol, car c’était également l’une des principales bases de l’armée espagnole.
La partie la plus ancienne de Chefchaouen est située dans la partie la plus haute de la montagne et sa nouvelle partie a été construite plus bas, à côté de la vieille ville.
Nous pouvons profiter d’une visite à travers sa médina, à travers la porte en forme d’arche, et nous allons continuer par la rue principale, qui traverse la ville d’est en ouest. Nous pouvons marcher dans ses rues, en faisant quelques arrêts pour acheter dans ses petits magasins plein de toutes sortes d’artisanat marocain, et nous pouvons visiter la place de Uta al-Hammam. Cette place est le centre de la médina, elle est toujours très fréquentée car elle regorge de cafés et de restaurants. Ici, vous pourrez également ravir vos yeux avec la Grande Mosquée du 15ème siècle. Près de la place se trouve l’un des plus anciens fondouks du Maroc. Les fondouks sont des bâtiments dans lesquels les marchands qui apportaient leurs produits pour les vendre sur les marchés pouvaient rester avec leurs animaux (dromadaires, etc.). Le Fondouk Chfichou, est un bâtiment du XVIe ou du XVIIe siècle, auquel on peut accéder par un grand portail, une cour centrale, deux salles annexes et une cinquantaine de salles faisant office d’ateliers et d’entrepôts. Également à l’étage supérieur, nous pouvons trouver les chambres à coucher.
Il est très important que les autorités s’occupent de ce Fondouk, car il risque de disparaître.

Nous continuons notre marche en montant vers la cascade et les lavoirs. Il est habituel de trouver des gens de la région qui lavent les tapis ou se rafraîchissent dans les piscines, qui se forment lorsque l’eau baisse.
Vous pouvez être escaladé jusqu’au point culminant où se trouvent les sources de Ras al-Ma.